À l’époque du numérique, il est possible de voir passer un bon nombre de termes tous plus flous les uns que les autres. Le search engine optimization en anglais, référencement naturel en français fait partie de ceux-ci.

Les experts en la matière proposant leurs services à des prix d’or se font également de plus en plus présents dans ce domaine. Cet article vous offre l’ensemble des bases et détails dans ce domaine pour que vous puissiez avoir toutes les cartes en main lors de vos échanges avec une personne maitrisant le sujet.

Qu’est-ce que le référencement naturel ?

Comprendre son origine :

Beaucoup sont tentés d’aborder un sujet directement par son côté pratique. Cependant, comprendre l’histoire de celui-ci vous permettra éventuellement de comprendre les éléments pouvant impacter son futur.

Ce terme générique est apparu au début des années 1990 grâce au lancement de la version grand public d’Internet qui était principalement employée à des fins militaires. Ne comportant que quelques pages lors de sa création, il ne fallut que très peu de temps pour comprendre qu’un mode de classement des pages présentes sur les moteurs de recherche (Archie, pionnier en la matière) allait devoir être mis en place.

Comment le mettre en pratique ?

Comme vous l’aurez compris, le référencement naturel correspond donc à l’ensemble des méthodes et techniques qu’il nous est possible de mettre en œuvre pour référencer au mieux vos pages au sein d’un moteur de recherche. Le plus pertinent étant Google à l’heure actuelle en raison de ses milliards d’utilisateurs.

Quelques méthodes de référencement :

Avant d’aborder les points techniques du référencement, il est important de souligner le point de la veille technologique. La veille est un ensemble de méthodes que nous devons mettre en place, afin de rester informés des évolutions technologiques. Celle-ci n’est pas à prendre à la légère. En effet, les moteurs de recherche ne cessent d’améliorer, voire même de changer ces méthodes en raison des besoins des utilisateurs.

Mots-clés et contenu éditorial :

Il s’agit très certainement de la méthode la plus connue en ce qui concerne le référencement. Le contenu éditorial correspond à l’ensemble des mots présents sur votre page.

Lorsque vous souhaitez indexer celle-ci auprès d’un moteur de recherche tel que Google, les Google bots (robots analysant vos pages) prennent en premier lieu le champ lexical de vos mots, afin de savoir à quels internautes proposer votre page.

Il est important de vérifier que votre page est cohérente. Pour cela, prenez le temps de vous relire, tout en vous mettant à la place de l’internaute.

Car si les robots trouvent deux sujets différents au sein de votre article, cela impactera fortement votre référencement. Il vous est conseillé de diviser une page en plusieurs parties. Celle-ci sera plus petite, mais la pertinence du texte vous permettra d’obtenir une meilleure indexation.

Les courtes traînes :

Au sein du contenu éditorial, il nous est possible de distinguer deux types de mots. La courte traîne correspond à un ou deux mots-clés mis ensemble, principalement issus du champ lexical.

Les longues traînes :

Ensuite vient la longue traîne. Celle-ci correspond à un groupe de mots, voire même une phrase (exemple : la voiture bleue aux fenêtres transparentes). Cette longue traîne permet de classer votre page sur des requêtes ultraprécises dans les résultats de recherche.

Cependant, n’oubliez pas que plus une requête est précise et plus elle sera de qualité, mais attirera moins de visiteurs.

Balise title h1 :

Tout comme le contenu éditorial, les balises title sont primordiales lorsque vous souhaitez prioriser le champ lexical d’un texte. Un texte de qualité doit obligatoirement posséder des balises H1 et H2 au minimum. Prenez garde si vous n’en voyez pas.

Les mots ayant un poids sur la page permettant aux Google boots de les prioriser, les ancres viennent alourdir celui-ci, afin de le rendre plus important.

Exemple :

Le netlinking :

Le netlinking correspond à l’ensemble des méthodes visant à augmenter le nombre de liens hypertexte menant vers des pages internes à votre site, ainsi qu’à des pages externes. Cela peut se faire naturellement, par échange, mais aussi par achat.

Maillage interne :

Les robots Google évoqués précédemment indexent les pages de façon bien spécifique. En effet, pour que ceux-ci puissent visiter votre site, il est indispensable de mettre des liens entre vos pages. Telles des araignées (d’où leur surnom spider), les robots suivent vos liens tels des fils, afin d’atterrir sur vos autres pages.

N’oubliez pas que tout comme les mots, les liens ont un poids au sein de votre site. Celui-ci est réparti équitablement entre les différents liens hypertextes. Ainsi, lorsque vous souhaitez appuyer une page interne ou externe grâce à ceux-ci, n’oubliez pas qu’un lien à une force de 100%, puis passe à 50% lorsque vous en mettez deux et ainsi de suite.

Liens externes :

Ces liens hypertextes pointent directement vers des pages externes à votre site. Quel est l’intérêt ? Celui-ci est idéal pour montrer aux moteurs de recherche que vous êtes une source de confiance. Pour cela, votre lien doit renvoyer vers une page ou un site venant compléter vos informations.

Un lien externe peut également apparaître lorsqu’une compagnie souhaite acheter du trafic de qualité sur un site donné. Exemple, une boutique de sneakers sur un forum de personnes passionnées de sneakers.

Ci-dessus, un lien externe en direction du site Internet de la compagnie en question, afin d’appuyer la page d’atterrissage du site.

Ancre de texte :

Qu’est-ce qu’une ancre de texte ? Ne vous inquiétez pas, cela n’a rien à voir avec la mer. Une ancre de texte correspond à un ou plusieurs mots sur lesquels vous avez ajouté un lien vers une autre page du site, mais aussi sur une page externe visant un site partenaire.

Les ancres de texte, au même titre que les balises title ou la mise en gras sont un très bon moyen d’accentuer le poids de vos mots au sein d’une même page.

La mise en gras du texte :

La mise en gras de votre texte possède la même fonction que les ancres vues précédemment. Un texte en gras aura indéniablement un poids plus élevé auprès des robots du moteur de recherche. Cependant, il faut faire attention, car cela ne se fait pas n’importe comment.

En effet, lorsque vous mettez un mot en gras, il est important de vérifier que celui-ci possède bien la balise <bold> au sein du code de la page. Sinon cela ne fonctionnera pas.

Vos URL :

Par définition, une URL est une chaine de caractères permettant d’identifier l’emplacement d’un site World Wide Web. Ce point consiste à combiner les adresses URL de vos pages Internet avec le contenu éditorial vu au début de ces points.

Plus les mots-clés de vos URL seront bien choisis et plus ceux-ci auront d’impact dans les moteurs de recherche. Bien plus qu’un simple outil de référencement, les URL permettent également à vos internautes de comprendre le sujet dont votre page traite.

Voici un bref aperçu des méthodes primordiales que vous devez connaître avant de vous lancer dans une optimisation de votre référencement naturel. Chaque méthode présente des avantages, ainsi que des inconvénients. N’hésitez pas à en tester plusieurs d’entre elles, afin de trouver celles adaptées à votre type de référencement.