C’est un titre qui pourrait provoquer dans le milieu du SEO. Il est vrai que Facebook peut être considérer dans ce milieu comme la 5ème roue du carrosse en termes de référencement naturel.

Et pourtant ! une étude de Forrester vient d’être publiée et révèle que les réseaux sociaux se trouvent être une source alternative pour trouver des sites Internet, avec 34% de mentions pour les réseaux sociaux, soit en progression de 7%, et 54% pour les moteurs de recherche classiques en 2020.

 

Facebook est déjà présent dans les recherches avec Bing

Le moteur Bing utilise les données de Facebook dans ses résultats de recherche. De plus, il est à noter que Microsoft détient des actions de Facebook. Pourquoi ce rapprochement ? Le projet est d’utiliser les résultats sur les « Likes » et d’utiliser la popularité d’un lien qui ne serait pas basé sur le nombre de liens mais le nombre de likes.

Le moteur de recherche de Facebook est toujours en version Beta, mais on peut imaginer que les états majors de Facebook peuvent se frotter les mains car le marché est en train d’évoluer en faveur des réseaux sociaux.

 

44% des internautes anglophones sont prêts à passer de Google à Facebook

Selon une étude réalisée en Angleterre, avec des données assez proches que celles que l’on pourrait obtenir en France, 44% des internautes serait susceptibles de changer de moteur de recherche. en effet, 87% du marché est détenu par Google en Angleterre, soit un taux similaire en France.

Facebook, fort de milliards d’abonnés, bénéficie d’une visibilité majeure, non seulement parmi les plus visités, mais aussi sur lequel les internautes passent le plus de temps. Si demain, 350 millions de personnes décident d’utiliser Facebook pour leurs recherches, Google devra à se poser des questions, à moins que cela ne soit déjà le cas…