Créer une fiche google my Business ou créer un site Internet est à la portée de tout le monde ! En revanche être bien référencé, bien visible et attirer le prospect naturellement relève d’une difficulté bien autre… En somme, la visibilité locale va déterminer le succès de votre établissement !

Il faut donc mettre en place une véritable stratégie pour bien apparaitre. Il existe fort heureusement des bonnes pratiques à mettre en œuvre que nous allons analyser ci-dessous avec des pistes de réflexion.

Enregistrer les bonnes informations dès la création

L’historicité joue un rôle important pour nourrir les algorithmes de google. Il y a ainsi des informations visibles et d’autres cachées (l’historicité) non accessibles aux utilisateurs et même aux propriétaires de la fiche.

Règle d’or : la constance

Il doit y avoir une constante dans l’activité, par exemple, un électricien ne peut pas devenir un garagiste, les activités ne sont pas liées et le référencement naturel continuera à se baser sur l’ancienne activité, du moins en partie. Donc s’il y a un changement radical d’activité, pas de recyclage, tant pis pour les avis, on recommence de zéro.

Optimiser sa fiche Google my Business

Un des grands principes du référencement naturel sur Google Maps est « l’écologie naturelle », c’est à dire que les informations qui figurent sur Google my Business doivent être cohérentes, et même identiques, avec les autres informations sur le net (site Internet de l’activité, annuaires où est référencé votre activité, ou tout autre support en ligne). Il doit y avoir une congruence entre les différents support. Ceci est un signe de confiance pour Google qui vous accordera ses faveurs et vous accordera les meilleures places.

Le choix du titre :

Petite astuce : lorsque vous créez votre entreprise, selon la faisabilité et la pertinence, nous vous conseillons de mettre les mots clefs dans la dénomination juridique ou le nom commercial.

Pourquoi indiquer les mots clefs dans le titre ?

Certaines entreprises ont des noms à forte consonnance et qui ont un crédit auprès des utilisateurs. Par exemple lorsqu’on vous parle de « Coca-Cola », ou bien « Yves-Rocher » ou encore « E.Leclerc » vous comprenez immédiatement l’activité et les marchandises proposées. Ceci n’est pas le cas avec votre activité naissante ! Alors ne perdez pas de temps et indiquez dès le départ les mots clefs dans le titre de votre activité. Voici un bonne exemple : « Allo Taxi Montargis » =>

  • « Allo » signifie directement accessible par téléphone (on enlève un frein)
  • « Taxi » indique noir sur blanc l’activité, pas de doute pour l’utilisateur
  • « Montargis » est le nom de la ville et donc la zone de chalandise

Pour éviter que cela soit considérer comme de la suroptimisation de la part de Google, mieux vaut que cette même information paraissent dans les sites légaux officiel comme infogreffe.fr

Les horaires :

Pour les activités de services, en gardant l’exemple du taxi ci-dessus, il peut être tentant d’indiquer 24h/7j pour mieux apparaitre mais il y a 1 limites à cette pratique :

  • Si vous ne répondez pas 24h/7j, Google, qui possède Android, va analyser que nous ne décrochez pas à certains horaires (selon notre analyse, pas de certitude sur ce point) et cela peut être un facteur pénalisant. Donc, si vous êtes accessible 24h/7j, faites en sort que quelqu’un prenne la ligne (renvoi d’appel) lorsque vous débranchez votre téléphone portable

En somme, mieux vaut jouer franc-jeu, indiquer vos vrais horaires, et surtout veilleur à ce que vos horaires soient à jour sur l’ensemble des supports où vous êtes enregistré.

PETIT CONSEIL QUI VAUT DE L’OR : si vos horaires changent, indiquez le sur votre site Internet, indiquez le sur les autres sites où vous communiquez (facebook, linkedin, les annuaires, etc. mais pour cela garder bien la liste et les codes d’accès de tous ces supports). En toute dernière étape, changez les informations sur google my business, qui va de façon automatique sonder le net et croiser les informations.

Les photos :

Bonnes pratiques : utiliser des vrais photos, naturelles et sans retouches ou montages. IMPORTANT : nommez les photos en fonction des mots clefs et du contenu des photos. Cela permettra de mieux apparaitre avec les mots clefs (principaux et secondaires). De plus, Google va corréler le contenu des photos (avec son intelligence artificielle) avec les titres.

Mauvaises pratiques : utiliser des photos de banques de données. Google n’est pas dupe et reconnait les photos, leur origine et les autres sites Internet, fiches Google my Business où elles sont déjà utilisées.

En somme, n’essayez pas de duper Google et ne faites pas preuve de feignantise aigüe en copiant/spoliant des photos en ligne avec le risque que vous ne possédiez pas les droits d’auteur.

Plus d’informations sur notre article dédié : https://annuaire-maps.fr/comment-optimiser-le-referencement-des-images-pour-google-maps-et-le-seo/

Les avis :

Nous arrivons au nerf de la guerre, les avis. Ils sont important pour les raisons suivantes :

  • Donner confiance auprès des utilisateurs (et donc de google)
  • Augmenter votre notoriété
  • Faciliter le transformation prospect/client (Google analyse l’expérience client de façon directe et indirecte).

Vous trouverez des informations complémentaires sur le lien suivant : https://annuaire-maps.fr/a-la-quete-davis-client-sur-google-maps/

Le choix de la catégorie :

Le choix de la catégorie principale et des catégories secondaires influent sur votre visibilité. En effet, vous alimenterez de ce fait les algorithmes de google et vous permettrez au moteur de recherches de l’aider à vous référencer avec les mots clefs principaux et les mots clefs secondaires.

Vous trouverez des informations complémentaires sur le lien suivant : https://annuaire-maps.fr/les-categories-disponibles-sur-google-maps-listes-bonnes-pratiques/

La description :

La description est un espace libre, limité à 750 caractères, et qui représente un exercice difficile car chaque mot compte. Il est essentiel d’accorder le temps nécessaire à une bonne rédaction.

Comment bien rédiger et avec quel angle ? La description doit clairement présenter votre activité. Il ne faut pas hésiter à mettre :

  • Les mots clefs principaux (et pour cela vous devez bien analyser le marché) ; en général il s’agit de ACTIVITE + LOCALISATION
  • Les mots clefs secondaires, c’est à dire les mots liés au champ lexical de votre activité ; pour cela nous vous conseillons de vous rendre sur le site https://www.rimessolides.com/ qui est plutôt exhaustif en termes de synonymes et de variété lexicale. Vous pouvez également insérer les noms de villes secondaires dans l’espoir de vous référencer sur d’autres secteurs.

Il existe encore de nombreuses techniques que nous avons abordés et que nous aborderons dans ce blog. Nous vous invitons donc à vous référer à nos autres articles thématiques et même directement à nous en proposer en nous contactant via l’adresse suivante : contact@annuaire-maps.fr